La Terre, entre glaciation et réchauffement

Voici un article intéressant publié sur le site du CNRS : Quand la Terre était une boule de neige. A certains moments de son histoire, la Terre s’est trouvée entièrement recouverte de glace.

La température de l’atmosphère résulte de l’équilibre de plusieurs facteurs : le rayonnement solaire qui réchauffe la Terre, son concurrent, l’albédo, qui est le pouvoir réfléchissant de la surface terrestre et enfin la concentration atmosphérique en gaz à effet de serre (dioxyde de carbone et méthane). Le rayonnement solaire varie peu même s’il a légèrement augmenté depuis la création de la Terre. En revanche les autres facteurs ont fortement varié. Le méthane a été produit en grande quantité par des micro-organismes, les archées ou archéobactéries, avant que ceux-ci ne soient supplantés par les cyanobactéries productrices d’oxygène via la photosynthèse. La concentration en dioxyde de carbone est conditionnée par l’équilibre entre les sources, essentiellement le volcanisme, et les puits qui consomment le CO2, essentiellement l’érosion des continents qui fixe ce gaz par réaction avec la roche. Le tableau ci-dessous montre les fluctuations très fortes. De quoi relativiser un peu la fluctuation qui serait due aux activités humaines.

Source : lejournal.cnrs.fr