Epidémie : ce qu’il faudrait faire

S’agissant d’un nouveau virus, votre état de santé va dépendre de la manière dont votre système immunitaire réagit :

  • Soit il réagit bien et la maladie est bénigne. C’est ce qui arrive dans la majorité des cas.
  • Soit il ne sait pas comment réagir et la maladie se développe en s’en prenant aux poumons. Il faut alors vous placer sous assistance respiratoire. Elle peut aussi s’en prendre aux reins mais c’est moins fréquent.

Le problème est que les places sont limitées dans les hôpitaux. L’épidémie se développant rapidement, un point de saturation va être atteint. Les gens ne seront plus soignés. La létalité va augmenter. La priorité du gouvernement doit donc s’articuler autour de deux axes :

    • Limiter la propagation de la maladie par des mesures de confinement pour retarder la saturation du système de santé,
    • Développer les moyens d’assistance respiratoire à domicile pour sauver un maximum de vies.

Ce dernier point est certes difficile à mettre en œuvre quand on n’a rien anticipé. Il suffit de voir la difficulté à se procurer des éléments basiques comme les masques et le gel hydroalcoolique.